#SciencesPorcs : la parole se libère.

Nous apportons tout notre soutien aux victimes. Le silence ne doit plus être la règle.
Temps de lecture : 1 min

Le hashtag #SciencesPorcs a émergé sur les réseaux sociaux ces derniers jours pour dénoncer des violences sexuelles au sein des Instituts d'Études Politiques (IEP).

Le 23 janvier, un groupe privé regroupant des étudiants de l’IEP de Bordeaux est ouvert sur Facebook. Son but ? Rassembler les témoignages des victimes de violences sexuelles avec cette phrase en étendard : « La honte change de camp ». Des viols, des agressions sexuelles, des faits d’inceste et de revenge porn y sont relatés par plus de 200 personnes. Suite à ces révélations, de nombreux témoignages ont vu le jour sur les réseaux sociaux avec le hashtag #SciencesPorc. 

 

Nous admirons le courage des nombreuses victimes qui en témoignant, ont libéré la parole sur ce sujet et permis à d'autres personnes de s'exprimer. Ces actes courageux montrent que la peur doit changer de camp : les victimes  doivent être accompagnées pour témoigner de ces violences et justice doit être faite pour punir leurs auteurs.

Victime ou témoin d'une agression ? Différents dispositifs d’aide et de soutien contre les violences faites aux femmes existent, notamment sur Internet avec le site www.arretonslesviolences.gouv.fr pour être accompagné ou pour signaler ces actes.

Articles similaires

Vous apprécierez sûrement ...

Une mesure essentielle qui reprend la proposition formulée par les JAM et de nombreuses autres associations.