Nos propositions pour un logement abordable et durable

La crise du logement en France reste alarmante : la construction de nouvelles habitations est en déclin, les coûts de logement absorbent une part prépondérante des revenus et la précarité énergétique est en hausse. L'accès à la propriété devient un rêve lointain pour de nombreux français, tandis que l'accès à la location reste difficile. État, collectivités locales, constructeurs, bailleurs sociaux, ... Si la responsabilité est collective et ces résultats, le fruit de plusieurs années d'action publique, les différentes crises depuis le début des années 2000, à commencer par la crise sanitaire de la Covid-19, ont été des freins  à la construction et à l'amélioration des dépenses de logement des français

                                                                   Découvrez notre livret de propositions

Depuis 2017, la majorité présidentielle a oeuvré, sur le plan politique, écologique et financier, pour investir dans une politique du logement efficace, avec des mesures fortes, parmi lesquelles :

  • La suppression de la taxe d'habitation (+723€ de gain par foyer/an en moyenne) et de la redevance audiovisuelle (+138€ en métropole, +83€ en Outre-mer)
  • La création d'un bail mobilité et l'extension de la garantie Visale pour celles et ceux qui ne disposent pas de garant
  • Plus d'1,4 millions de dossiers de rénovation énergétique engagés avec Ma Prime Rénov' depuis 2020
  • Plus de 300 000 personnes sans-abri logées avec le plan Logement d'Abord
  • Plus de 30 000 logements étudiants construits depuis 2017, 35 000 nouveaux logements d'ici la fin du quinquennat
  • L'objectif de création de 3000 nouveaux logements/an pour les étudiants avec des loyers intermédiaires (15% à 20% moins chers que dans le parc privé)
  • L'interdiction progressive de location des passoires thermiques (logements classés E à G) à partir de 2025

Cependant, aujourd'hui encore, des chiffres nous alertent : plus de 4,1 millions de personnes sont mal logées en 2023 (FAB), 2,4 millions de français étaient en attente d'un logement social fin 2022 (USH), 15% des moins de 30 ans vivent dans un logement surpeuplé, 1 locataire sur 4 (parc privé et social) habite dans un logement difficile à chauffer (CGDD, 2020)

Pour relever ces défis multiples, une planification urbaine ambitieuse et une gestion locale repensée sont nécessaires. L'adaptation des logements et des villes aux changements climatiques est impérative pour améliorer la qualité de vie et le pouvoir d'achat, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. 

C'est cette ambition que nous portons en vous présentant nos 20 propositions, en complémentarité des récentes annonces du Gouvernement, construites autour de trois axes : 

  • Rendre le logement plus accessible à tous
  • Rendre le logement plus abordable
  • Repenser et planifier l'habitat autour des grands défis climatiques et sociaux

Dans le cadre des travaux parlementaires en cours et à venir sur la politique de l'habitat, les Jeunes avec Macron défendront auprès du Gouvernement et des parlementaires ces propositions, pour en faire des mesures portées par la majorité présidentielle.